Musée

Plongez dans un musée à ciel ouvert à Marseille

Plongez dans un musée à ciel ouvert à Marseille

C’est ce que vous propose à partir de cet été le musée subaquatique de Marseille.  Le principe ? vous rendez visite à des statues immergées à 5 mètres de profondeur à la plage des Catalans de Marseille.

L’art sous l’eau

Ce musée subaquatique est une première en France.

Les œuvres sont signées de plusieurs artistes locaux, de Marseille, d’Avignon ou encore de Port de Bouc.

Leurs sculptures atteignent 1 mètre 50 de hauteur. Elles sont toutes en lien avec la thématique de la mer.

Pour les voir, il faudra nager jusqu’au site.

Sur place, une bouée et une main courante seront installées, afin que vous puissiez nager et admirer les œuvres en toute sécurité.

Elles sont réalisées dans un ciment marin au PH Neutre pour préserver la faune et la flore sous marine.

Elles devraient d’ailleurs rapidement servir de nouveaux abris pour les poissons.

Ce qui rendra la visite de ces œuvres à chaque fois différentes.

Image by Free-Photos on Pixabay

Ouverture le 8 juin à Marseille

D’autres musées subaquatiques existent dans le monde.

C’est le cas au large de l’île de Lanzarote dans les Canaries et à Cancun au Mexique.

Les statues de ces deux musées subaquatiques sont signées par l’artiste Jason DeCairnes Taylor.

C’est d’ailleurs lui qui était également pressenti à Marseille au départ du projet il y a plus de trois ans.

L’ouverture au public est prévue à Marseille sur la plage des Catalans le 8 juin à l’occasion de la journée mondiale de l’océan. 

L’objectif de cette journée lancée en 2009 par l’assemblée générale des Nations Unis est de sensibiliser le public à une meilleure gestion des ressources des océans.

Chaque année, le 8 juin est l’occasion d’animations dans le monde entiers afin de mieux connaître la mer et mieux préserver ses ressources.

  • Pour découvrir les oeuvres, vous devez parcourir une centaine de mètres à la nage, depuis la plage.
  • Venez avec votre masque et votre tuba et les oeuvres seront visibles gratuitement !

Image à la Une – Libre pour usage commercial 
Pas d’attribution requise
Image texte – Libre pour usage commercial 
Pas d’attribution requise

MuSaMa : le musée qui fait mousser le savon de Marseille

MuSaMa : le musée qui fait mousser le savon de Marseille

Un musée immersif au sein duquel vous allez pouvoir confectionner votre propre savon de Marseille. Le tout à quelques mètres de votre hotel… suivez-nous ! 

 

 

MuSaMa : fabriquez votre savon de Marseille 

 

Emblème historique du patrimoine de la cité phocéenne, le savon de Marseille a enfin son musée, facilement accessible car situé entre le Vieux-Port et la Canebière. 

 

 

©MuSaMa

 

 

Le musée s’appelle MuSaMa… il s’agit de la contraction de Musée du Savon de Marseille. 

La visite prend la forme d’un parcours immersif qui permet de découvrir les secrets de fabrications des savonniers. 

Pédagogique et ludique, elle s’adresse aux touristes, aux scolaires mais également aux croisiéristes qui font escale à Marseille.

Elle s’accomplit en une vingtaine de minutes à l’issue desquelles il est possible de repartir avec son savon de Marseille fabriqué en temps réel. 

Un véritable luxe quand on sait que la majorité des savons qui portent la mention « savon de marseille » sont en fait fabriqués à l’étranger….

 

 

MuSaMa : à 5 minutes à pied de l’hotel Belle Vue

 

Le projet a été conçu par le cabinet d’architecture Richard et Anne-Claude Carta. Richard Carta était tout désigné pour mener à bien ce projet… Il a écrit un roman qui raconte l’histoire d’un maître savonnier. 

Le musée est un établissement privé qui a été financé par levée de fonds et appels aux dons.
Il fait écho à la volonté du Conservatoire National du Savon de Marseille de protéger l’appellation.

 

Illustration de la découpe traditionnelle du savon de Marseille – Atelier de Fabrication – ©Libre de droits

 

MuSaMa est implanté dans le quartier historique de Marseille, entre le Musée de la Marine et de l’économie et le Musée d’Histoire de Marseille. 

 

Ouverture 12 mars 2018 – tarif : 12 euros
 www.musama.fr
https://www.facebook.com/musamamusee

⇒ Rue Henri Fiocca, à côté du centre Bourse et de ses boutiques…
♥ 5 minutes à pied de l’hotel Belle Vue 

 

©Hotel Belle Vue – La Caravelle

 

Pétanque : envoyez le bouchon à Marseille !

Les puristes y jouent toute l’année. Les touristes la célèbrent durant l’été. Lors de votre séjour à Marseille, adonnez-vous à la pétanque ! 

 

La pétanque dans le coeur des marseillais

 

Certains ont la pelote. D’autres, le palet. A Marseille, la star, c’est la pétanque.

Considérée depuis 2003 comme un sport de haut de niveau, la pétanque serait bien placée pour faire les JO en 2024.

En attendant de vous illustrer en compétition, vous devez vous entrainer !

Plusieurs terrains de pétanque ou boulodromes conjuguent jeu et beauté du paysage.

  • Le terrain de boules du Mucem, à une centaine de mètres de l’hotel Belle Vue
  • Un peu plus loin, le terrain de boules au niveau de la cathédrale de la Major
  • Le terrain de boules sur la petite esplanade de la Vieille Chapelle qui surplombe la plage de la Pointe Rouge.

Avec ou sans éclairage, vous avez l’embarras du choix. On compte au moins 70 groupes de pratiquants réguliers et trois fois plus de terrains investis dans la cité phocéenne.

 

 

Visitez le musée de la boule à Marseille

Le musée de la Boule ne pouvait loger qu’à Marseille !

On l’appelle aussi la Maison de la boule et c’est l’unique lieu qui célèbre la boule, de la pétanque et du jeu provençal dans le Sud.

il est situé à quelques rues de l’hotel Belle Vue dans le quartier du Panier.

Sur 65m2, vous découvrirez l’évolution de la boule, qui au départ était cloutée, les différentes pratiques sportives et étapes de fabrication, et vous pourrez aussi assister à des démonstrations.

Le musée, ouvert depuis 2015, dispose d’un boulodrome intérieur et accueille le public du mardi au samedi, de 10h à 19 heures.

© DR- VSD

 Le mondial de la Marseille : du 2 au 7 juillet

Depuis 1962, la cité phocéenne accueille le Mondial La Marseillaise à Pétanque.

La compétition se déroule dans les allées du parc Borély.

Cette année, cette 56e édition du Mondial la Marseillaise à pétanque aura lieu cette année du 2 au 7 juillet 2017.

Les inscriptions sont ouvertes !

Rêvez au Musée Cantini à Marseille

Ah, le rêve ! Cet état merveilleux qui nous plongent dans un monde digne d’Alice aux Pays des Merveilles. Le musée Cantini a la très bonne idée de le décrypter en version artistique cet automne. 

 

reve

Une exposition avec des grands noms de l’art moderne

 

L’exposition événement de l’année 2016 du musée Cantini s’annonce comme un succès populaire.

Elle s’attache à retracer l’évolution de la représentation du rêve, enjeu fondamental de l’art moderne.

Vous pouvez admirer une centaine d’oeuvres, avec les plus grands artistes : Pablo Picasso, Henri Matisse, Salvador Dalí, René Magritte, Max Ernst, ou encore Victor Brauner.

 

 

L'attrape rêve des amérindiens

L’attrape rêve des amérindiens

Un parcours artistique composé de 7 étapes

 

Depuis toujours, les artistes tentent d’illustrer ce dialogue intérieur qu’est le rêve, cette voie de l’inconscient, telle que Freud aimait l’interpréter. C’est lui qui lui donne d’ailleurs une dimension plus rationnelle.

Dès l’Antiquité, le sujet passionne.  Et de nombreux domaines de la connaissance ont tenté de percer les secrets du rêve, de découvrir son sens caché ou sa fonction.

Egyptiens, Grecs et Orientaux, lui attachent une grande importance et l’analysent comme un avertissement du ciel, une visite de l’au-delà, un présage des Dieux.

Car le rêve ne se limite pas à la visualisation d’agréables moments ou de joyeuses rencontres. Son pendant le cauchemar n’est jamais très loin…

Voilà pourquoi l’exposition est organisée en 7 sept étapes  : Sommeil, Nocturne, Rêve, Fantasme, Cauchemar, Hallucination et Réveil.

 

L’exposition se déroule jusqu’au 22 janvier 2017. Rendez-vous au Musée Cantini, 19 rue Grignan, Marseille 6e

Au MUCEM : une exposition prometteuse

Au MUCEM : une exposition prometteuse

« J’aime les Panoramas » est promise à un beau succès, car si a sensibilité à la vue d’un beau paysage est chose commune, l’exposition du MuCEM nous interroge intelligemment au-delà du pittoresque. Le quidam séjournant à l’hôtel Belle-Vue entre le 4 Novembre et le 29 Février ne peut faire l’économie des quelques pas qui le séparent du MuCEM !

Genèse du projet

Ce projet aurait trouvé son inspiration et son titre dans une réplique de Jean Dujardin dans le film OSS 117 … Malgré le côté cocasse de l’anecdote, cela a bien abouti à une très sérieuse collaboration entre le Musée d’Art et d’Histoire de Genève et le musée de Marseille.

La première est une ville ouverte sur de grandioses paysages Alpins, la seconde offre de magnifiques points de vues maritimes.

Un contenu didactique

A travers des œuvres et des documents c’est la redéfinition de ce qu’est la vision panoramique qui nous est présentée : notre conception du Panorama s’en trouve enrichie.

Ainsi nous en apprenons sur la naissance du terme même, puisque le mot « panorama » est né en 1787, puis l’exposition nous ouvre sur un concept élargi qui englobe la vision du monde…

En échos à l’exposition

Les échos suscités par l’exposition démontrent la richesse du sujet traité. Ainsi se tiendront des rencontres débats mis en discussion par le poète et essayiste Renaud Ego, une émission de radio en public, des performances.

Et le 21 Novembre, le MuCEM présentera « Panora mixtes » : des visions panoramiques réelles ou rêvées des habitants de Marseille.