vin

Miam, la nouvelle carte du restaurant la Caravelle

Miam, la nouvelle carte du restaurant la Caravelle

Le matin, vous y prenez votre petit déjeuner. À midi, vous y déjeunez. Le soir, le bar-restaurant la Caravelle vous attend pour une pause autour de délicieuses ardoises, avec un cocktail ou un verre de vin. Le tout, face à Notre Dame de la Garde !

 

Des entrées entre garrigue et Méditerranée

 

Allez, on vous met l’eau à la bouche ! Nos entrées conjuguent les influences Terre et Mer.

  • Côté terre, vous pouvez déguster du Foie Gras fait maison ou du pâté de Marseille de l’Artisan « La Sôcisse de Marseille ».
  • Côté mer, piochez dans les rillettes de poisson maison ou l’ardoise de sardines sauvages à l’huile d’olive vierge extra bio de « La Bonne Mer ». 

 

Pour les adeptes des salades composées ou des petits plats de légumes, le chef vous propose :

  • Un tian de légumes et copeaux de parmesan,
  • La salade Caravelle avec des poulpes, ses crevettes et son saumon,
  • La salade italienne avec la mozzarella de Burrata. 

 

Les ardoises de la caravelle à base de foie gras ou de rillettes de poissons

En entrées comme en soirée, découvrez nos ardoises

 

Plat principal, entre viandes et poissons

 

Démarrons avec les poissons qui fleurent bon la Provence : l’aïoli complet, les seiches en persillade et le filet de Daurade Royale. 

Pour les viandes, les amateurs apprécieront le tartare au couteau ou la souris d’agneau mijoté.

Les petits farcis vous entrainent dans leur sillage jusqu’à Nice ! 

 

découvrez les desserts de la nouvelle carte de la Caravelle

Les gourmands succombent à des desserts traditionnels et généreux 

 

  • Panna Cotta aux fruits rouges,
  • Tarte Tatin,
  • Tarte au citron meringuée,
  • Moelleux au chocolat
  • ou encore crème brûlée… la farandole des desserts que vous appréciez depuis toujours vous comble de joie pour clôturer le repas. 

 

Le soir, nos entrées sont des ardoises que vous pouvez déguster accompagnées d’un cocktail ou d’un verre de vin. 

 

 

Profession : vendangeur en Provence

Profession : vendangeur en Provence

Pour l’hôtel Bellevue, je suis allé faire les vendanges dans un grand domaine de Cassis à quelques kilomètres de Marseille, avec une vue magnifique sur le cap Canaille. Deux semaines et quelques coups de sécateurs plus tard, je vous confie le récit d’un job pas évident qui comporte tout de même quelques bons côtés. 

Rendez-vous à 8h du matin au domaine. Pas une minute de plus. Une vingtaine de vendangeurs travaille avec moi. Il y a des locaux, des portugais, des tunisiens de tout âge. Chacun son seau, chacun son sécateur, tout le monde se tasse dans le mini-bus et les deux camions : direction les vignes de Cassis. Ca discute, ça rigole mais aussitôt la porte ouverte, c’est parti pour une journée de huit heures. Tous les matins, c’est la même routine.

Je suis coupeur, c’est moi qui vais sectionner et ramasser les grappes de raisin. Deux par deux, on se place sur une ligne de vigne. Sécateur en main, on coupe et on jette nos grappes dans un seau. Ce sont les porteurs qui sont chargés de ramasser ces seaux et de les vider dans des bacs qui s’empilent sur les camions qui filent ensuite au pressoir.

Dos cassé, mais cadre rêvé

Au bout de quelques vignes, on sent ses muscles tirer, on tente bien de plier les genoux mais la plupart du temps, on n’a pas le choix, on courbe le dos et je vous garantis que ça pique au bout de huit heures ! Reste que le cadre est incroyable, la matinée nous offre un levé de soleil splendide sur le cap Canaille, tout proche. Même si je bronze (un peu trop) rapidement sous le soleil de Provence, je me dis que je travaille en plein air et que vous êtes nombreux à rêver d’un environnement de travail pareil !

Réservez votre chambre à l’hôtel Bellevue pour déguster les meilleurs vins de la région et notamment ceux de Cassis.