écologie

Voyage en mode éco-tourisme

Voyage en mode éco-tourisme

Eco-tourisme, voyage éco-responsable, tourisme vert…  De quoi s’agit il ? L’ Hôtel Bellevue  vous explique de quoi il s’agit concrètement !

 Les hôtels : le premier chaînon

Conscients qu’il est au cœur des recommandations formulées aux clients, l’ Hôtel Bellevue  prête une attention particulière à leurs partenaires et prestataires. Priorité est ainsi donnée aux entreprises inscrites dans une démarche éco-durable. C’est le cas, par exemple, de la blanchisserie. Et pour les sorties en mer, le loueur partenaire, recommandé par l’hôtel, travaille avec des bateaux à énergie solaire.

 L’éco-tourisme, au fait, c’est quoi ?

Le terme a fait son apparition il y a une trentaine d’années. Voici sa définition depuis 1991 : “L’éco-tourisme est un voyage responsable dans des environnements naturels où les ressources et le bien-être des populations sont préservés ». Et où commence votre voyage ? A l’hôtel ! C’est la raison pour laquelle les Hôtels Bellevue  s’est engagé à Marseille dans une démarche en faveur du développement durable. Il a obtenu le label Clé verte depuis 2012. Il vient couronner leurs efforts en matière d’écologie et reconnaît le sérieux des actions engagées.

Une dimension écologique

Au sein de l’Hôtel Bellevue , une attention quotidienne est portée aux économies d’eau et d’énergie : extinction des appareils électriques dans les chambres inoccupées, gestion rationnelle du linge, ampoules à basse consommation. Les produits emballés individuellement sont proscrits. Les produits d’entretien utilisés sont écologiques.

 Un engagement citoyen

Mais l’ Hôtel Bellevue vat encore plus loin. Il incite leurs hôtes à coopérer. Seul le linge désigné par le client est changé. Résultat : une économie de 6 litres d’eau par serviette. Par ailleurs, celui-ci dispose d’une information complète sur les moyens de transport en commun, y compris la location de vélos.

Ecodesign, la nouvelle façon de penser les objets

L’ère de la surconsommation est derrière nous. La nouvelle génération de designer l’a bien compris et intègre le développement durable dans leurs projets. Plus qu’une tendance, l’écodesign est une nécessité.

 Pouff COFFEE

Diplômé de l’école de design de Malmo en 2008, Johanna Hansson est conceptrice de produits design écologique. Travaillant aujourd’hui comme designer aux studios Berhin, elle lance la gamme de pouff COFFEE.

Réalisé à partir de huit sacs de café recyclés comportant les imprimés du lieu d’origine de la plantation de café, le pouf COFFEE est rempli de mousse Styrofoam recyclée qui lui confère un confort optimal.

En vente sur 1rdesign

Bureau R70

Nicola Santini et Pier Paolo Taddei d’Avatar Architettura sont deux architectes et designers italiens. Leurs créations considèrent avec attention les implications environnementales et les alternatives écologiques. Dans l’architecture comme dans le design, les stratégies de projet privilégient les systèmes flexibles, la diversité et les matériaux recyclés.

Pour Kann, ils ont créé par une imbrication multicolore de rectangles de bois allongés, le plan de travail du bureau éco design R70.

Ce bureau est constitué de 70% de bois récupérés. Il est fabriqué à la main par des artisans au Liban.

En vente sur Green-Store

Lampe DRABA

Le designer Pierre Dubourg est diplômé en 2007 d’un Master en Design. En 2012 il entreprend une collaboration artisans / designers, tout en étant intervenant auprès d’étudiants en design produit.Aujourd’hui, il collabore avec la maison d’édition Reine Mère et mène en parallèle des projets personnels.

La Lampe Draba est découpée et pliée dans une unique feuille d’acier. Son câble rouge apporte une touche moderne et colorée. Elle est fabriquée en Bretagne, France.

En vente sur naturellement-déco

 

Le Corbusier et l’écologie

Le développement durable est aujourd’hui un sujet très tendance pour les architectes, qui aide au développement d’innovation écologique à la construction. Mais est- ce un concept de l’architecture moderne ou un héritage d’architecte comme Le Corbusier ?

Le vivre en ordre

Dans ses recherches Le Corbusier voulait se rapprocher de la simplicité, de la nature. Il utilisait des matériaux bruts.

Avec La cité radieuse, il voulait lier les principes essentiels, qui pour lui conditionnent l’architecture, la mise en ordre, à savoir : l’Espace, le Soleil et la Verdure.

Il y observe les lois de la nature en comparant le foyer à un coquillage recherchant une harmonie et un équilibre biologique.

Le Corbusier avait écrit à ce sujet « La maison est  une machine à habiter » où il traite de la relation entre le jardin et la maison ou encore de la ventilation naturelle et la maison.

La Notion de Développement Durable

La Notion de Développement Durable n’existait pas à proprement parler dans les années 50. Le Corbusier a pourtant construit et imaginé des habitats qui entrent dans ce concept ; mais pour des raisons bien différentes. L’idée de Le Corbusier était de fournir des unités d’habitation accessible à toutes les populations, et donc aux classes ouvrières qui ont peu de moyen financier. C’est dans ce sens que Le Corbusier tentait de maximiser les ressources et a créé des habitats dont le rendement énergétique, on le constate aujourd’hui, est beaucoup plus haut que nos constructions contemporaines.

En théorie, l’habitat moderne, par sa recherche permanente d’optimisations, faites d’économie des matériaux et des formes, tend vers un habitat écologique.

Le Cabanon du Cap Martin

Le Corbusier avait montré le chemin en créant pour lui une cabane faite en rondins de bois, de 3,66 mètres de côté et entièrement aménagée aux normes du Modulor. Il y passait les mois d’été prônant son concept de retour radical à la simplicité et à la fusion respectueuse et harmonieuse avec la nature. Dans un monde d’instabilité énergétique et climatique, seul cet habitat dispose d’un solide et durable avenir par son économie d’espace et de ressources!

La Cabane du Cap Martin reflète parfaitement les rêves d’un individu.

 VISITEZ le Cabanon de Le Corbusier
Du mardi au vendredi –Tél : 04.93.3562.87
 
 
 
 

Une nouvelle façon de voyager : les éco-touristes

Une nouvelle façon de voyager : les éco-touristes

Depuis le début des années 2000, la succession de crises – économique, sociale, financière – réveille le désir de construire un monde sur des bases solides, avec un maître mot : le respect. C’est dans cette logique que L’hotel Bellevue Marseille a choisi de s’engager en faveur du développement durable. Objectif : réduire l’impact que leur fonctionnement peut avoir sur l’environnement. Et dans cette mission, les hôtes qu’ils accueillent ont un rôle à jouer !

Le nouvelle vague de voyageur

L’éco-tourisme poursuit son chemin ! Selon différentes études, plus de 60% des français seraient d’accord avec le fait de privilégier un tourisme responsable. Une bonne nouvelle, que L’hotel Bellevue Marseille a envie de partager avec vous. Installés à Marseille, il a obtenu le label Clef Verte 

 Les touristes s’engagent

Selon les chiffres communiqués par le site internet voyageons-autrement.com, 28% des Français disent connaître l’expression « tourisme durable » contre 50% des Allemands et 58% des Britanniques. Sont-ils prêts à traduire leur volonté de façon concrète. Oui, pour 68% des Français qui se disent prêts à privilégier une destination en faveur de l’écologie. Et 86% sont prêts à adopter un comportement d’éco-consommateur sur le lieu de séjour !

 Des gestes simples à accomplir ensemble au quotidien

Lors de votre séjour au sein de L’hotel Bellevue Marseille, vous trouverez plusieurs conseils pour la mise en œuvre des actions écologiques. Concernant la gestion du linge, sachez que nous procèderons au changement de draps et serviettes sur demande. 1 serviette non-lavée, c’est 6 litres d’eau économisés ! Si vous détectez une fuite d’eau, n’hésitez pas à nous la signaler dans  les plus brefs délais. Et surtout, ne laissez pas les robinets ouverts lors du brossage des dents. Enfin, pour vos déchets, nous mettons à votre disposition une poubelle de tri et des boîtes à piles.

 

Ecologie et Design: le Designer Ora-Ito en fait un style de vie

Ecologie et Design: le Designer Ora-Ito en fait un style de vie

Designer mondialement influant, installé à Marseille, Ora-Ito est un écologiste convaincu. Il signe des objets écologiques qu’il conçoit avec des matériaux recyclés ou de récup. et applique ces convictions dans sa vie de tous les jours.

Un engagement personnel

Ora-Ito était membre du jury de la Première édition des Trophées de l’écologie, organisés à Paris. Cet événement a pour but d’encourager le plus grand nombre à devenir des « conso’acteurs ». Les Trophées de l’écologie font connaître les produits écologiques encourage les entreprises éco-responsable…

Un engagement professionnel

Ora-Ito ouvre le Mamo, un centre de découverte pour les nouveaux talents, sur le toit de la Cité Radieuse, dans le cadre de Marseille Capital Européenne.
Mais son ambition ne s’arrête pas là…  En 2006 Ora-Ito avait fait l’acquisition du fort de Brégantin sur l’archipel du Frioul. Avait alors débuté l’aménagé du fort en mode écologique. Et par ce qu’Ora-Ito n’est jamais a cours d’idée grandiose, le Fort sera un parc d’exposition de sculpture durant chacune de ces expo au Mamo. Le Fort Brégantin deviendra ainsi centre culturel et écologique

Le design éco d’Ora-Ito

Nommé tout simplement ECCO, Ora-Ito crée en 2008 une bibliothèque 100% écolo. La bibliothèque ECCO a en effet été concu avec des matériaux recyclés provenant de forêts certifiées. En 2011 il signe une collection de tapis entièrement réalisée avec des chutes de tissus provenants le l’artisanat  Stepevi.

Dans un style totalement différent de L’hotel O d’Ora-ito, l’hotel écologique Bellevue est fier de compter parmi les Marseillais ce grand designer.