Broc en stock à Marseille

Il existe désormais deux adresses incontournables pour chiner à Marseille. Laissez-vous guider et partez à la chasse aux bonnes affaires ! 

 

Le village de Fifi Turin

 

Au total, le village des Antiquaires réunit un collectif de brocanteurs soit plus d’une vingtaine d’exposants.

Il se situe 20 boulevard Fifi Turin dans le 10ième arrondissement, quartier de la Capelette.

Dans un espace dédié de 4 000 m2, vous trouvez une quantité impressionnante d’objets hétéroclites qui sont déballés chaque jour.

Meubles, objets publicitaires, tableaux, jouets anciens, cartes, livres, objets improbables : chaque stand propose son lot de curiosités. 

Le village de Fifi Turin est ouvert le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h ; le samedi de 10h à 18h.

Toute l’équipe des puces de Fifi organise tous les 1er dimanches du mois un déballage de brocante dans sa cours privée, accompagné d’un brunch dominical et familial. 

Renseignements sur Facebook > https://www.facebook.com/lespucesdefifi

 

©Les puces de Fifi

 

 

Fan de Fifi !

Née dans une famille ouvrière marseillaise, Fifi Turin était ouvrière. Elle a travaillé dès l’âge de treize ans dans l’entreprise Filatures et Tissages de Marseille située 21 boulevard des Vignes aujourd’hui rebaptisé boulevard Fifi-Turin, dans le quartier de la Capelette. Oratrice, engagée dans le combat syndical, elle lutte contre l’Occupation.  Arrêtée par la Gestapo, elle est emprisonnée à Fresnes et fusillée le 05 août 1944.

 

Le quartier des antiquaires 

 

Quittez le Vieux-Port en direction de la Préfecture et déambulez dans le quartier des Antiquaires, rue Edmond Rostand.

Le coin regorge de jolis immeubles et de petites boutiques sympas : antiquaires, brocanteurs, bouquinistes, galeries d’art, peintres, décorateurs, encadreurs, ébénistes.

4 fois par an, et depuis 25 ans, les enseignes organisent un dimanche portes ouvertes. 

Pour déjeuner, redescendez la rue par la Rue de Rome ou par la Rue Saint Ferréol et faites un pause au soleil, en terrasse, à la Brasserie Le Petit Saint Louis sur le cours Saint Louis.

C’est l’une des places emblématiques de la ville, elle conserve des boutiques très anciennes – et toujours très élégantes – comme la Maison Empereur, une chapellerie et un armurier. 

 

Le Vieux-Port et ses forts : 2 balades en plein centre-ville

Le Vieux-Port et ses forts  : 2 balades en plein centre-ville

Regardez bien : de chaque côté de la rive, le Vieux-port est bordé par un fort. Coup de projecteur sur deux constructions phares de Marseille, accessibles à pied depuis votre hotel. 

 

Marseille, ville fortifiée depuis l’Antiquité 

Marseille dispose de fortifications urbaines depuis l’Antiquité.

A compter du règne de François 1er, il est décidé d’utiliser la colline de la garde pour en faire un poste d’observation avec le fort de Notre Dame de la Garde.

En 1660, de nouvelles constructions sont envisagées : il s’agit de bâtir 2 forts en vis-à-vis à l’entrée du Vieux-Port.

  • Le Fort Saint-Jean – qui est incorporé aujourd’hui au vaste espace dédié au MUCEM – jouxte la Tour du Roi René. Il se dresse sur la même rive que votre hotel. 
    Comptez 5 à 8 minutes pour le rejoindre. 
  • Le Fort Saint-Nicolas est en face, à proximité immédiate des jardins du Pharo.
    Comptez 15 minutes de marche le long du port afin de le rejoindre.

 

©Charlotte Noblet – Le Fort Saint Nicolas

 

Coup de projecteur sur le Fort Saint-Nicolas

 

Le Fort Saint Nicolas, réalisé en partie en pierres roses du cap Couronne, est une oeuvre du chevalier Louis Nicolas de Clerville.

L’architecte Vauban, qui n’a pas été mêlé à la construction de cette citadelle, offre à l’époque un regard critique sur sa réalisation.

Il estime qu’elle est  » un assemblage fort magnifique de tout ce qui a jamais passé d’extravagant et de ridicule par la tête des plus méchants ingénieurs du monde. »

Aujourd’hui, il est utilisé pour des festivals au cours de l’été. C’est également depuis le Fort Saint-Nicolas qu’une partie du feu d’artifice du 14 juillet est tiré. 

Le fort n’est pas ouvert au public mais les jardins du Pharo, dont l’entrée est en face, valent le détour !

 

© Robert Valette – Le Fort Saint Jean

 

Le Fort Saint-Jean : la balade au bord de l’eau

 

La construction du Fort Saint Jean est également une oeuvre du chevalier de Clerville.

Le Fort a servi de prison et a abrité, jusqu’en 1944, l’échelle de marée en marbre dont la côte servait au nivellement de toutes les altitudes en France.

Le dispositif a été détruit en même temps que le pont transbordeur qui traversait le Vieux-Port. 

Aujourd’hui, avec la Tour du Roi René, le Fort vous permet de faire une très jolie balade au bord de l’eau.

Vous en profitez pour découvrir l’entrée du Vieux-port, le MUCEM avec en ligne de mire, les îles du Frioul. 

Au sein du bâtiment qui peut être rejoint via deux passerelles aériennes, faites une pause au coeur des jardins de la Méditerranée avec des espaces de détente. 

 

 

©Toutaitanous – l’intérieur du Fort Saint Jean et son espace détente

 

 

Mettez-en plein la vue avec des lunettes made in Marseille

Envie de profiter de votre séjour à Marseille pour découvrir de nouvelles adresses Mode. Cap sur les lunettes du marseillais Jean François Rey. Passionné, discret et talentueux, il vous fait voir la ville autrement !

 

les lunettes Jean François Rey à marseille

photo ©be-consulting.fr

 

Une success story entrepreneuriale

 

Jean-François Rey dispose de trois boutiques en nom propre à Marseille. Il est également présent à Tours et à Tokyo.

Ses modèles séduisent une clientèle branchée et internationale.
Les collections Jean François Rey sont distribuées dans 12 000 enseignes à travers le monde, dont 5 000 en Europe.
Son chiffre d’affaires est stable, à hauteur de 15 millions d’euros.

Installé à Marseille, le bureau de création est composé d’une équipe de 5 personnes. Elles planchent sur les collections qui sont fabriquées dans une usine du Jura.
Au total, la société emploie donc environ 50 personnes.

 

Des modèles chics et raffinés

 

En matière de stylisme, Jean-François Rey est très inspiré par la culture nipponne.
Il propose des modèles qui conjuguent raffinement et technologie. Ses lunettes sont principalement réalisées avec du métal et de l’acétate.

Très attaché au travail sur les couleurs et les matières avec des effets de soie, de bois et même de textiles, il offre souvent des superpositions de moutures insolentes et originales.

Pour les femmes, vous trouvez votre bonheur dans deux collections majeures : Boz et Volte-face.

Côté lunettes de soleil, piochez dans la collection Sky Eyes, abordable et compétitive, elle permet de répondre à une très large demande.

Une série limitée inspirées des modèles de 1985 a été éditée pour fêter les 30 ans de cette collection.

Les modèles masculins font la part belle au cuir naturel et cultivent un subtil esprit vintage.

 

lors de votre séjour, découvrez les lunettes Jean François

Une collection pour les enfants et les ados

 

Jean-François Rey propose des modèles qui s’adressent aux enfants de 4 à 16 ans.

Le styliste est adapté à chaque tranche d’âge : 4-6 ans, 6-8 ans et 8-12 ans.

Pour les deux premières tranches d’âge, le style est coloré et vitaminé.
Pour les adolescents, les teintes s’adoucissent et s’appuient sur des déclinaisons « écaille », noires et bleues.

 

Les lunettes de Jean François Rey, simples et élégantes

 

Coup d’œil sur les lunettes de soleil IYÜ

Avec des tarifs très abordables et des modèles tendance, l’autre petite marque qui monte à Marseille et qui séduit toute la planète mode s’appelle IYÜ Design.

Craquez… la gamme de solaires démarre à 29 euros !

 

La Sainte-Victoire : mont et merveilles

Situé à 30-40 minutes de Marseille, le massif de la Sainte-Victoire est emblématique de la Provence. Il est labellisé Grand site de France et propose de nombreuses activités aux touristes et aux visiteurs. Coup de cœur !

 

Une route classée aux Monuments Historiques

 

Pour vous rendre dans le massif et découvrir les paysages de la Sainte victoire par la route Cézanne, vous devez emprunter la départementale 17.

Cette route relie Aix-en-Provence au Tholonet. Elle est classée au titre des Monuments Historiques. Vous y découvrirez les points de vue qui ont inspiré le peintre Cézanne.

Si vous n’avez pas de voiture, des bus assurent une liaison quotidienne entre Aix-en-Provence et Marseille. Une fois à la gare routière, les lignes régulières de transport en commun – 110 et 140 – vous transportent au départ des sentiers du massif. 

 

Le massif de la Sainte-Victoire et les vignes

 

La Sainte-Victoire est en terroir unique où la vigne se cultive depuis l’Antiquité.

Le domaine Terre de mistral à Rousset propose un parcours « Sentier et Art ». Il a été inauguré en mai 2017. Vous pouvez découvrir des œuvres monumentales au cœur de la nature.

Complétez cette visite en plein air par une virée dans les anciennes caves du château historique de Trets. Elles vous dévoilent l’histoire des vins de Provence et de l’appellation des vignerons de la Sainte-Victoire.

 

goutez les vins des côteaux d'aix

Les vignes aixoises des Côtes de Provence

 

L’histoire géologique du site

 

Les carrières de Bibémus constituent une étape très intéressante de votre parcours découverte car elles vous permettent de découvrir la pierre caractéristique des monuments d’Aix-en-Provence. Cette pierre donne une couleur ocre incomparable. 

Au cœur des carrières de Bibémus, un itinéraire sécurisé d’environ une heure permet de comprendre la géologie du site.

Notez que les visites libres ne sont pas autorisées. Vous devez vous inscrire auprès de l’Office de tourisme d’Aix-en-Provence.

 

découvrez les carrières de Bibémus lors de votre séjour à l'hôtel Belle Vue à Marseille

La superbe couleur ocre des façades aixoises

 

Faites le malin ! 

  • Attention l’accès aux massifs est réglementé en été raison des risques d’incendie.
    Renseignements : grandsitesaintevictoire.com
  • Le massif de la Sainte-Victoire se prête à de nombreuses activités sportives, notamment la randonnée, le vélo et l’escalade
  • Pour les épicuriens, un site recense toutes les infos sur les vignerons des côtes de Provence Sainte-Victoire et leurs domaines. 
    Renseignements : vins-sainte-victoire.com

 

 

Plus « bébel » la vie !

Marseille fête Belmondo. Jusqu’au 6 novembre découvrez une exposition exceptionnelle dédiée à l’un des comédiens les plus populaires de France. Rendez-vous au château de la Buzine à Marseille.

 

Une exposition au nom du père et du fils

 

L’exposition est une rétrospective inédite.

Elle retrace la carrière du célèbre comédien à travers des affiches, des photographies, des accessoires, des décors et des objets cultes dont certains ont été prêtés par le comédien.

Celui qu’on surnomme toujours « Bébel » a tourné avec les plus grands réalisateurs comme Philippe de Brocca, Georges Lautner ou encore Henri Verneuil.

L’exposition met également en lumière le talent de son père Paul considéré comme l’un des sculpteurs français les plus doués de sa génération.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette exposition s’appelle « Il Bel Mondo di Belmondo ». Elle célèbre, en fait, les parcours artistiques du père et du fils. 

 

le chateau de la buzine à Marseille

©mairie 11-12 arr.

 

Marseille et Bébel : une belle histoire

 

A Marseille, Jean-Paul Belmondo a tourné au total 7 films, dont le célébrissime « Borsalino » avec Alain Delon dans les quartiers du Panier et de l’Opéra.

 

Borsalino à Marseille dans les années 1970

 

L’exposition présente aussi la photographie d’une cascade réalisée dans le quartier de la Joliette en 1983 pour le tournage du film « Le marginal ».

 

Jean Paul belmondo au coeur d'une exposition à Marseille

L’affiche du film

 

Enfin, sachez que Jean-Paul Belmondo a tourné son premier film à Marseille. Il avait un petit rôle dans le film « Drôle de dimanche » aux côtés d’Arletty, de Danielle Darrieux et de Bourvil. Toute l’équipe du film avait logé au Grand Hôtel Noailles.

 

⇒⇒⇒⇒⇒ à découvrir jusqu’au 06 novembre

 

Faites le malin !

  • Le château de la Buzine est un site culturel marseillais, immortalisé au cinéma et dans la littérature grâce à l’œuvre « le château de ma mère » signé Marcel Pagnol.
  • Jean-Paul Belmondo a une carrière riche de 80 films et de 30 pièces de théâtre.
  • Pour se rendre au château de la Buzine, deux bus depuis la place Castellane > Le 50 et le 51 qui ne circule pas le dimanche.
    En été, le château est ouvert 7/7de 10h à 23h – pour la partie Cinéma/projections – .