Une vie d’ordures au Mucem

Une vie d’ordures au Mucem

Plus de 80 % de la surface émergée de la planète est sous notre influence directe. Les conséquences sont multiples : hausse de la température du globe, appauvrissement de la couche d’ozone, épuisement des sols et des sous-sols. L’exposition « Vies d’Ordures » raconte ces déchets qui nous entourent. Rendez-vous au Mucem jusqu’au 14 août. 

 

les villes et leur production de déchets

Déchets – villes ©oreka

 

Des sociétés transformées en sociétés du déchet

 

Les déchets nous entourent, nous menacent, modifient notre environnement.

Ils interviennent également dans l’économie dont une partie est aujourd’hui dédiée au recyclage. 
Organisée par les ethnologues Denis Chevallier et Yann-Philippe Tastevin, cette exposition – qui a nécessité 3 années de recherches – se veut une méditation sur l’économie des déchets.

Basée sur des enquêtes ethnographiques menées en Turquie, en Albanie, en Egypte, en Italie, en Tunisie, au Maroc et dans la métropole marseillaise, elle donne un coup de projecteur sur ce qui se passe en matière de déchets dans le monde méditerranéen.

Non seulement, il y a les déchets et les décharges mais aussi des hommes et des femmes qui tirent leur subsistance de cette économie comme les Bikias, peuple ferrailleurs d’Egypte. 

 

Une vie d'ordures, une exposition à ne pas manquer à Marseille

Une vie d’ordures – MUCEM ©libération

 

450 objets-témoignages

 

Au total, ce sont près de 450 objets qui ont été collectés pour raconter leur histoire, leur cycle de vie.

Au fil des salles et des sections, découvrez quel regard les hommes portent sur l’envers de leur consommation et quelles solutions, artisanales ou industrielles, ils y apportent. 

Vous pourrez également faire l’autopsie de ce qu’on pourrait appeler « la poubelle-monde » et découvrir comment le règle du « tout jetable » a bouleversé nos modes de vies et généré une nouvelle économie.

Des ateliers du recyclage complètent l’exposition. 

Etant donné que vous êtes au Mucem, l’art n’est évidemment pas oublié dans cette exposition : il s’inscrit en contrepoint de l’approche scientifique et apporte une dimension scénographique à votre parcours pédagogique. 

Des conférences sont aussi programmées pour compléter la démarche autour du thème « Nature, culture, ordures ». 

 

♥ ⇒ Rendez-vous au Mucem jusqu’au 14 août. 
⇒ Le billet Mucem donne accès à toutes les expositions du J4 et du fort Saint-Jean.
⇒ L’accès aux espaces extérieurs du J4 et du fort Saint-Jean est gratuit aux heures d’ouverture du site. ♥

 

Une exposition intéressante sur l'économie des déchets et du recyclage

Vies d’ordures – MUCEM © François Deladerriére 

LA NUIT EUROPEENNE DES MUSEES

13ième EDITION – SAMEDI 20 MAI

La nuit Européenne des musées est l’ouverture exceptionnelle de beaucoup de musées en France et en Europe.

En 2016, près de 3000 musées se sont mobilisés dans 30 pays d’Europe afin de présenter de nombreuses animations lors de cette nuit magique : spectacles, concerts, ateliers, visites guidées…

Chaque visiteur trouvera une animation à son goût !

Un train centenaire pour cheminer à travers la côte Bleue

Chers touristes, hôtes privilégiés de la Belle Provence : vous avez atterri à Marseille ou vous êtes venus en train et vous souhaitez voir du pays. A la gare Saint-Charles, montez à bord du Train Bleu qui sillonne la côte en direction de Miramas. 

 

Le petit train de la Côte Bleue, itinéraire mythique

Au départ de Marseille, il enchaine les viaducs qui enjambent les sinueuses calanques établies à l’ouest de la cité phocéenne.
Au loin, se déploie Marseille, les îles du Frioul, la Pointe Rouge. La tour de la CMA-CGM surplombe le décor urbain.

Le petit train file en direction de Miramas, via l’Estaque et Martigues : 50 kilomètres, 18 viaducs, 23 tunnels. Le trajet dure au total 1h15 et permet de parcourir des calanques moins connues que celles de Cassis. 

Ce TER, à la fois funambule et bulldozer, est l’une des attractions favorites des vacanciers car il les dépose dans des sites de baignades prisés et parfois difficiles d’accès en voiture. 

Les baigneurs, mais aussi les randonneurs, l’empruntent donc souvent avec plaisir car le tarif est tout à fait abordable : 7 euros pour un aller simple plein tarif. 

 

Nos 5 escales favorites

Le port de l'estaque à Marseille

L’ESTAQUE : c’est l’occasion de manger des panisses, de boire un verre en terrasse face au port, de se baigner à la plage de Corbières et d’emprunter le chemin des peintres. 
Pour les amateurs de peinture, l’Estaque est avant tout l’un des lieux de naissance de la peinture moderne. 
Impressionnisme, fauvisme, cubisme : le nom de l’Estaque est associé à ces trois époques durant près de 60 ans. 

 

Le petit port de la calanque d'ensues la redonne

ENSUES LA REDONNE : une étape qui permet de découvrir des cabanons typiques et plusieurs calanques escarpées et méconnues : la Madrague de Gignac, la redonne et son port, les Figuières et Méjéan.

 

CARRY-LE-ROUET  : station balnéaire familiale, surnommée la Perle de la Côte Bleue, implantée au pied de collines boisées, avec un port, des plages, un cap, des sentiers maritimes et le chemin des Douaniers.

 

SAUSSET-LES-PINS : une balade facile d’accès pour toute la famille aménagée sur 5 km – sentier du littoral GR51 -pour une végétation plus sauvage avec de superbes panoramas sur la baie de Marseille et ses îles. 

 

LA COURONNE : plages accessibles depuis la gare. La plage du Verdon est abritée dans une magnifique anse concave, en sable, idéale pour toute la famille. Surveillée, avec un parking à proximité. 

 

Préparez vos vacances d’été à Marseille

Préparez vos vacances d’été à Marseille
---

6 nuits achetées = 2 offertes

• Offre valable sur les réservations de minium 6 nuits

• valable du 15 juillet au 31 Août 2018

• réservation faites par téléphone 04 96 17 05 40 en annonçant le code : « summer« 

• pour profiter de cette offre vous devez confirmer votre réservation entre le 1 mai et le 30 juin 2018

• offre valable selon disponibilité, non cumulable, non remboursable

---