Les plus belles plages de Marseille

Les plus belles plages de Marseille

Marseille fait partie des villes françaises qui attirent le plus grand nombre de touristes venant du monde entier, et même les Français tous les ans. Ses plages bordées par la mer Méditerranée font partie des plus belles plages des côtes françaises. Pour les découvrir autrement, pourquoi ne pas opter pour une escapade en mer à bord d’un voilier luxueux ? Depuis le Vieux-Port, faire escale aux abords des magnifiques plages marseillaises permet de profiter de ses eaux, en pratiquant des activités aquatiques par exemple.

Se ressourcer à la calanque de Sormiou et ses plages

Partir du Vieux-Port pour rejoindre les nombreuses plages et calanques marseillaises à bord d’un bateau de luxe, est l’un des meilleurs moyens pour se détendre tout en profitant de la nature. Sormiou est une calanque qui possède l’une des plus belles plages de Marseille. Rester aux abords de cette calanque lors d’un séjour de luxe permet de profiter de la beauté du paysage et de ses eaux d’une extrême clarté. Pour se dégourdir les jambes, il est notamment possible de partir à la découverte de la grotte du Capelan. Sinon, faire du kayak, de la plongée sous-marine ou du snorkeling est tout à fait envisageable.

La calanque de Morgiou pour se reposer tranquillement

Lors d’une ballade luxueuse en mer, la calanque de Morgiou est une destination de choix pour accoster. En effet, avec son petit port, on peut profiter des nombreuses activités s’y trouvant. Comme une randonnée pour se rendre dans le parc des Baumettes par exemple. Une petite plage cachée derrière les rochers est également disponible pour se reposer au calme. Sinon, on peut également visiter la fameuse grotte bleue qui est visible depuis la mer, située sur la face est de la calanque. On peut y accéder soit par la mer, à la nage, soit à pied depuis le petit port en suivant un sentier balisé lors d’une randonnée.

La magnifique plage de la calanque d’En Vau

La plage d’En Vau avec ses galets propose un cadre paradisiaque. Située entre Marseille et Cassis, elle fait partie des plus belles plages marseillaises. En effet, la calanque d’En Vau est l’une des destinations les plus prisées lors d’une excursion maritime privée. Ses environs offrent un paysage exceptionnel permettant de partir le découvrir en randonnée et même faire de l’escalade. Grâce à ses eaux d’une clarté limpide, il est tout à fait possible de s’adonner à des activités nautiques, telles que la plongée, ou bien faire du canoë ou encore du kayak.

Va te jeter aux Goudes !

Va te jeter aux Goudes !

Désolé pour l’expression relativement directe et typiquement marseillaise ! Mais l’idée est là. Lors de votre séjour à l’hotel Belle Vue, imaginez ce que vous allez découvrir derrière la colline de Notre Dame de la Garde… les Goudes, le bout du monde, la Baie des Singes et la calanque de Callelongue, là où la route s’arrête et où débute le massif escarpé de Marseilleveyre.

Première étape : aller aux Goudes

Au départ, les Goudes représente un repaire de truands, là où il était possible de se cacher ou de s’échapper dans les collines.

De mémoire de marseillais, c’est aussi la route des embouteillages car il existe une seule route et le week-end, l’affluence touristique y est très importante. Alors, comment y échapper ?

Facile : à compter du 25 juin, depuis l’hotel Belle Vue, vous marchez sur le Vieux-Port en direction de l’ombrière et vous embarquez pour 8 euros sur la navette Vieux-Port > Les Goudes. Elle passe par le port de la Pointe Rouge mais c’est une correspondance.
Autre option possible : louer un bateau si vous avez votre permis.

Le trajet est superbe : vue sur le château d’If, les îles du Frioul, l’île Maïre – qui ressemble à une molaire ou à l’île mystérieuse – et vous voici arrivés dans le décor minéral des Goudes.

 

Deuxième étape : se baigner aux Goudes

 

Vous avez l’embarras du choix pour votre baignade ! Vous pouvez rejoindre la Baie des Singes et son restaurant avec un superbe point de vue sur le Cap Croisette et l’île Maïre.

Autre option pour les marcheurs : la calanque de Callelongue avec là aussi, un petit resto très prisé.

Dernière option : le port des Goudes qui offre des possibilités de restauration. Il ne vous reste plus qu’à choisir la petite calanque où vous allez lézarder.

 

Le port des goudes à marseille

 

le cap croisette et la baie des singes à Marseille

Troisième étape : Coucher de soleil

 

Ne ratez pas le coucher de soleil sur les Goudes. Il est magnifique car vous avez un point de vue à 360 degrés sur le massif de Marseilleveyre, la Méditerranée et l’île Maïre.
Pour rejoindre le Vieux Port, même scénario : la navette maritime de la RTM et en 40 minutes, vous voici revenus, prêts à savourer un dernier verre au bar-restaurant la Caravelle.

 

Conseils pratiques

  • Crème solaire et chapeau indispensable > il n’y a pas d’arbres dans ce petit coin du bout du monde
  • Pique-nique et bouteilles d’eau > prévoyez tout ce dont vous avez besoin, c’est plus sûr car la majeure partie des supérettes est située bien avant ce quartier, à la Pointe Rouge.
  • Tenir compte du vent > vous partez et revenez en bateau, vous allez passer la journée dans l’eau. Connaître la force du vent est indispensable
  • Des baskets plutôt que des tongs > certes, il existe des sentiers, mais pour descendre au creux d’une calanque, les baskets sont largement plus faciles à vivre et vous évitent de cuisantes chutes !

Picasso, Marseille et la Provence

L’illustre peintre espagnol a vécu dans de nombreuses villes de Provence et de la Côte d’Azur : Mougins où il est mort, Vauvenargues où il est enterré, Vallauris et Antibes. Il aimait aussi le patrimoine d’Avignon, les corridas d’Arles et l’éclat de Marseille qui lui rend aujourd’hui hommage avec une exposition au MUCEM. 

 

270 oeuvres à Marseille

Si vous séjournez à Marseille à l’hotel Belle Vue, votre premier arrêt est bien évidemment le MUCEM. Longez le Vieux Port et vous y êtes !

Jusqu’à la fin du mois d’août, l’exposition du MUCEM baptisée  » Picasso, un génie sans piédestal » permet de voir 270 oeuvres qui montrent combien les arts et les traditions populaires ont nourri l’oeuvre du peintre. Une grande rétrospective qui met donc en miroir des chefs d’oeuvres de l’artiste, pour certains encore inédits, avec des objets-références issus des riches collections du Mucem.

Ainsi, certains motifs récurrents trouvent leur explication comme les univers du cirque, de la tauromachie,  la musique et les colombes.

 

Un tableau ne vit que par celui qui le regarde
Pablo Picasso

 

L’artisanat et l’Art

 

Une grande section de l’exposition démontre également que  Picasso s’est approprié les savoir-faire artisanaux, en particulier le travail sur la céramique, le métal ou encore le bois, afin de les traduire dans son langage artistique.

Le Mucem a profité pour cette exposition de prêts de nombreuses collections privées et de la collection du Musée national Picasso basé à Paris.

 

Le métier, c’est ce qui ne s’apprend pas
Pablo Picasso

 

Les musées du Sud dédiés à Pablo Picasso

Sur la route du Sud, qui mène à la découverte de l’oeuvre du peintre, se situent  également des musées provençaux qui lui sont entièrement dédiés.

  • Antibes où de nombreuses oeuvres consacrées à la méditerranée sont présentées
  • Vallauris-Golf Juan où le peintre découvre la céramique
  • Cannes avec la Villa Californie et sa fantastique vue mer
  • Mougins où il décède et où lui est consacré le musée de la photographie

 

J’ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant.
Pablo Picasso

Picasso au Mucem à Marseille