Le Roudelet Felibren fête son 50ème festival !

Le Roudelet Felibren fête son 50ème festival !

Dès le 4 juillet 2014 venez participer à un voyage autour du monde en 9 jours au départ de Marseille grâce au festival folklorique international de Château Gombert.

Un héritage du terroir Marseillais :

Tout commençe en 1927 avec Jean-Baptiste Julien Pignole soucieux de conserver mais surtout de transmettre les traditions provençales. Il crée le Roudelet Felibren, centre culturel provençal, connu des présidents et bénévoles passionnés de folklore. Ils y transmettent les danses, chants, musiques et patois traditionnel. Toutes les années, un festival est organisé afin de faire découvrir au grand public cet héritage marseillais mais aussi celui d’autres pays ; le tout dans une ambiance conviviale et familiale. Une ambiance que l’on connaît bien à l’hotel Bellevue et au bar-restaurant La caravelle.

Un bar-restaurant qui traverse les âges:

Abrité au 1er étage de l’hotel Bellevue le bar-restaurant la Caravelle et une institution marseillaise qui passe garde son caractère de l’époque. On imagine facilement les marins du Vieux-Port s’y détendre avant de reprendre la mer pour des contrés lointaines. Venez à votre tour prendre la place des pécheurs pour y déguster un cocktail et des tapas sur le balcon-terrasse de la Caravelle avec en prime une vue imprenable sur le Vieux Port et notre Dame de la Garde. Un voyage dans le temps dans un bar ou les fresques et boiserie son d’origine grâce au dévouement du capitaine des lieux Yona Etienne qui met un point d’honneur à ne rien changer. Un dévouement partagé par Denis Pantaleo président du Roudelet Felibren dont son seul but et de transmettre et faire reconnaitre le folklore pour ses fondements et ses valeurs.

Un tour du monde musical :

Mission réussie pour tous ces bénévoles, car cette année le Roudelet fête son 50ème festival !

Du 4 juillet au 12 juillet 2014 venez fêter avec eux la diversité culturelle grâce au festival folklorique international de Château Gombert. Tout au long de la semaine vous voyagerez à travers des spectacles de danses traditionnelles venant de l’Afrique du Sud, d’Espagne, d’Hongrie, du Mexique, des Philippines, de la Serbie et des Etats Unis d’Amérique. En avant première une soirée Indépendance DAY barbecue, défilé, danse country et concert de Gospel seront à l’honneur. Réservez vite vos places ainsi que votre nuit à l’hotel Bellevue pour un séjour à Marseille, riche en émotion.

Les 5 statues de Notre Dame de la Garde

Les 5 statues de Notre Dame de la Garde

Cette année, Notre Dame de la Garde souffle ces 800 bougies. C’est l’occasion de revenir sur l’histoire de cette basilique chère au cœur des Marseillais. Saviez-vous qu’il existe plusieurs représentations de la Vierge à l’Enfant. Présentations officielles avec les statues qui se sont succédées.

La statue monumentale dorée à la feuille d’or

Evidemment quand on lève les yeux, on salue la Vierge à l’Enfant qui scintille dans son habit d’or et veille sur Marseille. Mais cette statue est la 5ième du nom. Sa construction en 1870 a fait l’objet d’un concours remporté par l’architecte Eugène Lequesne. Dorée à la feuille tous les 5 ans, la Bonne Mère possède un escalier intérieur qui a été fermé car il est tortueux et difficile d’accès. Mais ceux qui ont eu la chance d’y accéder se souviennent avoir vu tout Marseille avec les yeux de la Vierge !

En bois, en argent, avec un bouquet

La première Vierge à l’Enfant date et remonte au 13ième siècle, alors que l’édifice est une chapelle. C’est une statue en bois que les fidèles appelaient Notre-Dame la Brune. Une copie existe, elle est située dans la chapelle latérale gauche de la Basilique. En 1651, la Vierge d’argent ou Vierge à l’ostensoir vient cohabiter avec la première statue. Au cours de la Révolution, les deux statues disparaissent. La Vierge à l’ostensoir est envoyée à la fonte. En 1807, un fidèle offre une statue en bois de Marie achetée aux enchères. Un bouquet a été ajouté pour fleurir sa main, d’où son nom La vierge au bouquet. Elle se trouve dans la crypte.

 La seconde Vierge d’Argent

En 1837, l’artiste Chanuel réalise une nouvelle statue en argent de la Vierge. Vous pouvez l’admirer sur l’autel majeur de la Basilique. Elle a été couronnée en 1931 en présence de 49 évêques et du légat du pape le Cardinal Louis Maurin. Une copie de cette statue a été réalisée. Comme elle est beaucoup plus légère, c’est elle qui est portée lors de la procession le soir du 14 août.