Le Grand Gagnant du concours photo 2013 est…

Le Grand Gagnant du concours photo 2013 est…

Nous sommes heureux de vous faire découvrir l’heureux gagnant

d’un week-end avec petit déjeuner dans l’un de nos établissements

l’hotel bellevue ou l’hotel Saint Louis au choix

Javier Biondi :17 aout 2013

Javier Biondi a séjourné à l’hotel Saint Louis le 17 Août 2013

Javier a cumulé, avec cette photo du coucher de soleil entre les bateaux du Vieux-Port de Marseille, 71 « like » le 15/10/13 à 00h01 sur facebook et pinterest

un grand merci à tous nos participants du concours photo 2013

2ème avec 39 « like »: Valentina Giordano  « the calanque Sugiton », à séjourné l’hotel Saint Louis le 23 juin 2013

3ème avec 25 « like »: Julián Hernández Puerta « Le Vieux-Port de Marseille au coucher de soleil »,à séjourné à à l’Hotel Saint Louis le 17 août 2013

4ème avec 23 « like »: Nick Southam « Le Mucem en triptyque », à séjourné à l’hotel Saint Louis le 13 juin 2013

5ème avec 19 « like »: Sylvie PILLIAS « le gabian du Vieux-Port de Marseille » à séjourné à l’hotel Bellevue le 27 juin 2013

6ème avec 17 « like »: Natalya Skrynnik « La Cathédrale de la Major », à séjourné à l’hotel Saint Louis le 23 juin 2013

mais aussi pour leur très belle photo: Claude Struber (voilier), Francois de Veaux de Sancy (le mucem de nuit), Sukey Brandenburger (Bar La Caravelle), Annica LARSSON (Bar La Caravelle), Jean-Pierre Merle (voilier), Pierre Vasseur (la chambre n°55 du Saint Louis), Bonnie Marcus (Bar La Caravelle), Jérôme LICHNEROWICZ (vue de la chambre n°22 du Bellevue), Dominique Veya (Facade de l’hotel Saint Louis), Cador (les escaliers du Bellevue), Horst Rellecke (ombrelle du Vieux-Port), BigApple (vue d’une chambre de l’hotel Bellevue), Françoise Othenin-Girard Godinat (vue sur le Vieux-Port de nuit), Delphine GILARES (PavillonM), Goran Soderberg (La Caravelle), Anna Tognetto (Calanques de Marseille), M et Mme Deltombe (Le Château d’If), Anne et Jean Louboutin (L’ombrelle du Vieux-Port de nuit), Camile Benoit (Le Mucem), Markus Rettig et Gudrun Kahl (les reflets du Mucem), Claudia Gohlisch (les terrasses de Kader Attia), Frédérique PAOLI (Marseille miroir Méditerranée)

 

Ora-Ito au Le Corbusier, découvrez le MaMo

Le centre de création artistique créé par Ora Ito, est installé sur le Paquebot de la Cité Radieuse. Baptisé le MaMo, ce Centre d’Art a pour vocation d’être un tremplin pour les créations à venir.

Marseille Modulor

Le nom de ce nouveau centre artistique vient naturellement du concept Modulor de l’architecte Le Corbusier. Inventée en 1945, la notion architecturale Modulor est une silhouette humaine standardisée servant à concevoir la structure et la taille des unités d’habitation de la Cité Radieuse. Les proportions fixées par le Modulor lui permettent d’offrir un confort maximal dans les relations entre l’homme et son espace vital.  D’une taille de 1m80, la silhouette lève un bras pour atteindre la hauteur de 2,26m. Déclinées, ces proportions harmonieuses règlent les rapports d’échelle entre tous les éléments de la Cité Radieuse.

Ora-Ito à Marseille

Ora-Ito, designer, commence sa carrière dans les années 90 en proposant des objets imaginaires de grandes marques. Les objets d’Ora-Ito se veulent élégants, futuristes et parfois humoristiques. En 2002 il reçoit l’Oscar du meilleur design pour sa bouteille Heineken en aluminium. En 2005, le centre européen d’art contemporain lui ouvre les portes du Centre culturel français de Milan pour sa première grande exposition. C’est à 35 ans qu’il lance le MaMo sur le toit de la Cité Radieuse de Marseille, où il souhaite bâtir des ponts de plaisir et de rencontre.

MaMo
Centre d’art de la Cité Radieuse
280 Boulevard Michelet – 13008 Marseille

Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 18h

 

 

Le Corbusier au J1

Exposition du 11 Octobre au 22 décembre 2013
J1 Place de la Joliette – 13002 Marseille

Connu sous le pseudonyme Le Corbusier, Charles-Edouard Jeanneret-Gris est un architecte, urbaniste, décorateur, peintre, sculpteur, mondialement connu pour son concept d’ « unité d’habitation » sur lequel il a commencé à travailler dans les années 1920.

 Une place importante dans la vie marseillaise

Le concept d’ unité d’habitation va prendre forme, dans la reconstruction d’après guerre, dans 5 grandes villes, Briey-en-Forêt, Rezé, Firminy, Berlin et Marseille. Construite entre 1947 et 1952, la « Cité Radieuse » de Marseille, nommée plus familièrement par les marseillais « La Maison du Fada », réunit dans un même bâtiment tous les équipements collectifs nécessaires à la vie- garderie, laverie, piscine, école, commerce, bibliothèque, lieux de rencontre.

Une unité d’habitation nourrie par les arts plastiques

Le Corbusier nourrit sa réflexion par une pratique régulière des arts plastiques en même temps que sa pratique architecturale. Il s’enrichit au gré de ses rencontres, avec Gustav Klimt, Fernand Léger, Pablo Picasso et Georges Braque. Dès 1917 il ne cesse d’exercer la peinture avec des productions gigantesques de dessin, d’aquarelles et de toiles, qu’il  expose à l’étranger, avant de commencer la sculpture murale dans les années 40. La Cité Radieuse, immeuble expérimental, est ainsi un savant mélange des pratiques architecturales et plastiques du « Fada ».

 Le Corbusier et la question du Brutalisme

Avec la construction de la Cité Radieuse, c’est une nouvelle esthétique, celle du Brutalisme, que Le Corbusier va initier dans une démarche associant, autour de l’architecture et dans une même volonté, l’ensemble du champ des arts plastiques. Le terme Brutalisme vient de son utilisation du béton brut pour la construction. Le Corbusier voit dans le béton son côté sauvage, naturel, primitif, sans transformation.

Le contenu de l’exposition au J1 dans le cadre de Marseille Capital Européenne 2013, sera pensé comme le point de convergence des différentes recherches plastiques menées par Le Corbusier de 1933 à 1965. Des œuvres originales, tableaux, sculptures, tapisseries, lithographies, émaux, mais aussi des images, fixes ou animées, viendront illustrer la « synthèse des arts » chère à cet artiste complet.

 

 

 

 

 

Le Mucem se visite autrement !

Le Mucem se visite autrement !

Pour la journée mondiale du handicap, le Mucem propose des visites et des ateliers exceptionnels !

Des l’ouverture du musée, un parcours autour des expositions permanentes du J4 et du fort Saint-Jean vous est proposé en langue des signes. Ce parcours permet une première approche adaptée afin de découvrir les lieux et de comprendre la vocation d’un musée de civilisations.

Le Mucem propose également une visite pour les personnes à mobilité réduite, un parcours audio-descriptif et une approche sensorielle pour les personnes en situation de handicap visuel.

L’hôtel Bellevue et le bar-restaurant La Caravelle soutiennent cette idée et redoublent d’effort pour obtenir le Label Tourisme et Handicap.

­

­ Pour les visites guidées du Mucem réservation obligatoire au 04.84.35.13.13 ou bien par mail au ­ reservation@mucem.org

Ces architectes qui ont marqué Marseille

Ces architectes qui ont marqué Marseille

De Pierre Puget, en passant par le Corbusier, pour finir avec Rudy Ricciotti : Marseille est une ville imprégné d’histoire et de lieux cultes grâce à ses architectes de renom.

La Vieille Charité :

C’est en 1670 que le célèbre Pierre Puget architecte du Roi et enfant du quartier entame une de ses plus grandes réalisations La Vieille Charité. A l’époque, elle est fondée pour y enfermer les pauvres et les mendiants de la ville.

La Vieille Charité  remplit de nombreuses fonctions durant plus de 2 siècles,  jusqu’au début des années 1940 où l’édifice est laissé complètement à l’abandon. Suite à la dénonciation de l’architecte Charles-Édouard Jeanneret-Gris dit « Le Corbusier » qui déplore que le bâtiment soit dans cet état, la ville de Marseille décide de rénover l’édifice. Après 25 ans de travaux, La Vieille Charité accueille aujourd’hui plusieurs structures multiculturelles comme le Musée d’Archéologie Méditerranéenne, le Musée des Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (M.A.A.O.A), des expositions temporaires et une salle de cinéma : Le Miroir.

La cité radieuse: 

Communément appelée « La Maison du fada » par certains Marseillais, cette construction

Corbusienne a été créée afin de pallier aux problèmes de logements d’après guerre.

Charles-Édouard Jeanneret-Gris, dit «  le Corbusier », est un homme passionné d’architecture. Il fonde une nouvelle forme de cité, un « village vertical ». Ainsi dans un même bâtiment, tous les équipements collectifs nécessaires à la vie sont présents : garderie, piscine, école, commerces, bibliothèque, lieux de rencontre, hôtel, restaurant gastronomique.

Tout comme l’Hotel Bellevue et Le restaurant La Caravelle, la cité Radieuse, est une institution Marseillaise dont les couleurs vivifiantes – rouge, bleu et jaune – mettent l’accent sur les années 50.

Le Mucem:

Inauguré à l’occasion de l’année 2013 pendant laquelle la cité phocéenne est Capitale européenne de la culture, le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM), se trouve à l’embouchure  du vieux port et à seulement 10 minutes à pied de l’Hotel Bellevue.  Voila près de 11 ans que Rudy Ricciotti avait imaginé les plans très complexes du MUCEM. Pour le construire, Rudy Ricciotti, qui se bat contre la disparition des métiers, a fait appel à plusieurs partenaires afin de créer « un savoir collectif ». L’hotel Bellevue et le bar-restaurant la Caravelle sont aussi engagés dans ce combat et ont fait appel aux auto-entrepreneurs, artisans et compagnon du devoir pour rénover l’hotel Bellevue en 2012.

 

En direct de l’Hotel Bellevue @Vanessa Michel 😉